Traitement de l'hépatite C

Contrairement aux hépatites A et B, aucune vaccination contre l'hépatite C n'est encore possible. Le traitement de l'hépatite C consiste à surveiller le foie, suivre l'évolution de la maladie et combattre le virus.

Quel traitement ?
Le traitement de l'hépatite C dépend de différentes facteurs :

  • Le degré de lésion hépatique (stade de la fibrose : F0-F4) ;
  • L'importance des maux et douleurs au niveau du foie ;
  • Les maladies métaboliques comme le diabète ;
  • La présence d'autres infections comme le VIH ;
  • Le génotype.

Le génotype
Il existe sept types d'hépatite C, désignés par les chiffres de 1 à 7. Ces différents types sont appelés « génotypes ».

Traitement médicamenteux de l'hépatite C

Chez les patients pour qui cela est nécessaire, le virus (et avec lui une partie des symptômes de l'hépatite C) peut être combattu à l'aide de médicaments.

Le traitement
La durée du traitement de l'hépatite C dépend du génotype et du degré de la maladie hépatique (fibrose, cirrhose ou post-transplantation) et d'autres infections éventuelles. Pour cette raison, le traitement de l'hépatite C diffère selon la personne. Le médecin procède à une évaluation préalablement au traitement et en contrôle régulièrement l'efficacité.

L'objectif de la médication
Le traitement médicamenteux de l'hépatite C a pour objectif d'éliminer le virus de l'organisme. Grâce à ce traitement, le foie n'est plus endommagé et l'inflammation hépatique peut diminuer. La fibrose hépatique éventuellement existante s'en trouve améliorée. Par ailleurs, le risque de transmission du virus devient minime.

Décider conjointement
Votre médecin vous indiquera à quel moment vous devez commencer à prendre des médicaments. En l'absence d'inflammation hépatique active, le médecin peut décider de différer le traitement. Bien entendu, cette décision est prise en concertation. Il peut aussi arriver que le traitement soit différé du fait de la situation personnelle du patient,  ou qu'une personne ait ses raisons pour ne pas du tout traiter l'hépatite.

Une personne peut aussi avoir des raisons de ne pas suivre de traitement. Si une personne atteinte d'hépatite C ne souhaite pas être traitée, il est important que les proches du patient acceptent et respectent sa décision. Le soutien des amis et de la famille est essentiel, afin de pouvoir continuer à en discuter.

 

Vidéo de lecture à haute voix