Symptômes de l'hépatite C

Beaucoup de personnes ne se sentent pas malades jusqu'à ce que l'hépatite C attaque le foie. Ce n'est qu'à partir de ce moment-là que les symptômes de l'hépatite deviennent perceptibles et que les personnes commencent à ressentir des douleurs et maux diffus au niveau du foie. Les troubles/symptômes les plus fréquemment associés à la pathologie du foie sont :

  • Fatigue extrême ; 
  • Nausée ou vomissements ; 
  • Perte d'appétit ; 
  • Fièvre ; 
  • Urine foncée ; 
  • Douleurs articulaires ou courbatures ; 
  • Douleurs ou vagues troubles abdominaux ou au niveau du foie ; 
  • Selles décolorées ; 
  • Troubles mentaux ou psychiques ; 
  • Jaunisse (une coloration jaunâtre de la peau et du blanc de l'œil).

La jaunisse se produit le plus souvent à un stade ultérieur de l'hépatite. Dans la plupart des cas, l'apparition de ce symptôme est associée à une cirrhose du foie.

Porteur du virus de l'hépatite C

Si vous êtes contaminé(e) par le virus de l'hépatite C, vous devez agir avec prudence de façon à ne pas transmettre cette affection hépatique à d'autres personnes. L'hépatite C est transmissible par contact sanguin. Vous pouvez boire dans le verre d'un autre et vous rendre aux toilettes, comme tout le monde, mais soyez vigilants notamment quant à l'utilisation de brosses à dents et pendant les rapports sexuels. Cliquez ici pour en savoir plus sur la contamination par le virus de l'hépatite C.

Différence d'évolution
Alors que certaines personnes ressentent les premières manifestations deux semaines après l'infection par le virus, d'autres en revanche ne ressentent une douleur au foie, des troubles abdominaux, une fatigue extrême et d'autres symptômes, que six mois plus tard. Il peut aussi arriver que des personnes soient porteuses depuis déjà 30 ans du virus de l'hépatite C, avant qu'elles ne commencent à en percevoir les premiers troubles.

Évolution de l'hépatite

Bien souvent, lors d'une hépatite aiguë, les troubles ressentis restent rares. Seule une minorité des patients atteints d'une hépatite aiguë (environ 10 %) développent certains troubles. Chez 75 à 85 % des patients, le corps ne parvient pas à éliminer le virus du foie. L'hépatite C passe alors de la phase d'infection aiguë à la phase chronique.

Hépatite C chronique
Même si de nombreuses personnes souffrent de fatigue et de problèmes de concentration, l'évolution et les symptômes de l'infection chronique peuvent quant à eux varier fortement d'un individu à l'autre. Dans le cas de l'hépatite C également, il peut arriver que les personnes ne commencent à ressentir de vagues troubles qu'à un stade ultérieur de la maladie. À un stade avancé, l'hépatite peut présenter des symptômes d'altération du foie, comme une jaunisse et une douleur au niveau du foie.

Maladie du foie
Chez une minorité des patients (de 5 à 20 %) souffrant d'hépatite C chronique, on constate l'apparition d'une cirrhose, d'un cancer du foie ou d'une insuffisance hépatique après 10 à 30 ans environ. Il est donc important de contrôler chaque année, ou tous les six mois, la gravité de l'hépatite C chronique et d'en évaluer les conséquences sur le foie.

Vous avez été contaminé(e) par le virus de l'hépatite C ?

L'hépatite C est transmissible par contact sanguin. Si, sur la base des symptômes et/ou d'un contact sanguin antérieur, vous pensez avoir été infecté(e) par le virus de l'hépatite C, un test de dépistage vous permettra de le confirmer ou de lever le doute. Il est crucial de pouvoir évaluer la gravité et les conséquences de l'inflammation du foie. Pour toute question ou de plus amples informations, n'hésitez pas à contacter un médecin ou une infirmière d'un centre de traitement de l'hépatite C.

Vidéo de lecture à haute voix